Envie de participer ?

Salles de sport : ''Impatients de retrouver nos adhérents''

LIBERTY GYM, PARTENAIRE DE L'EMBAR

Tout est prêt au Liberty Gym d’Andelnans. Loïc Frézard (à droite), le gérant, et Alix, le coach, n’attendent plus que le retour des clients de la salle. 

Fermées depuis plus de sept mois, les salles de sport vont rouvrir leurs portes ce mercredi 9 juin. Même s’ils ont tout fait pour garder le contact avec leurs clients, les patrons attendaient ce moment avec impatience. Ils ont aussi profité de la période pour réaménager leur salle ou développer leur offre.

Haltères, vélos et appareils de musculation n’attendent plus que les sportifs. Après plus de sept mois de fermeture, les salles de sport de l’Aire urbaine vont pouvoir rouvrir ce mercredi 9 juin. Avec un protocole sanitaire strict : jauge de 50 %, port du masque pendant les déplacements dans la salle, gel hydroalcoolique et distanciation entre les machines…

Contact maintenu

« Malgré les contraintes, c’est un soulagement. On avait hâte de retrouver nos adhérents », reconnaît Loïc Frézard. Cogérant de six salles Liberty Gym à Andelnans, Delle, Lure, Vesoul , Baume-les-Dames et Langres, il mesure la chance de pouvoir rouvrir ses portes alors que certains de ses concurrents du Territoire de Belfort ont dû glisser la clé sous la porte. « Ce deuxième confinement a été beaucoup plus difficile à vivre que le premier. Mais il fallait tenir. Pour nos clients. »

« Si on a survécu à ça, rien ne peut nous arriver »

Les clients, justement, piaffent aussi d’impatience depuis l’annonce de la date de réouverture. « Dans notre communauté sur les réseaux sociaux, on voit des gens qui ont lancé un compte à rebours. Ça fait chaud au cœur de voir que tous nos efforts pour maintenir le lien avec eux ont payé », explique Adrien Guillot , cogérant de Human Blossom Cross Fit Belfort , à Danjoutin. Cours en extérieur, en visio, vidéos sur Youtube : ses coachs sont restés mobilisés pour apporter des conseils aux personnes qui souhaitaient rester actives pendant le confinement.

Pour les gérants de salles, ce confinement a aussi été l’occasion de mener des travaux sans perturber la pratique. « Nous en avons profité pour tripler notre espace crosstraining et réaménager notre salle de cours collectif », annonce Aurélie Mougin, cogérante du Giga Fit situé aux Glacis à Belfort.

Travaux, nouvelles activités

À Andelnans, Loïc Frézard a aussi enrichi les activités proposées. « Nous allons mettre en place du RPM (N.D.L.R. : cours collectif de vélo) et développer notre offre de coaching. Pendant le confinement, on a senti un vrai besoin d’accompagnement de nos adhérents. »

Ces changements suffiront-ils à ramener tout le monde dans les salles ? « Nous allons avoir un gros travail pour relancer l’activité. Avec toute l’équipe, on a décidé d’aborder cette nouvelle étape comme une nouvelle ouverture », souligne Adrien Guillot. Mais il se veut confiant en l’avenir. Comme Loïc Frézard et Aurélie Mougin. « Si on a survécu à ça, rien ne peut nous arriver. »


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.